Principes Category Archives

Le dispositif de recueil

Le recensement des cas est effectué de façon active dans les services ayant accepté la mise en place du Registre. L’organisation du recueil varie en fonction de chaque structure sanitaire et s’adapte aux activités du service : taille du service, spécialité, informatisation ou non du dossier médical, etc. Lire la suite »

Les données recueillies

Elles concernent, pour chaque service, les caractéristiques de la victime (nom, prénom, sexe, date de naissance, département de résidence, adresse, grossesse en cours, poids, taille), de l’accident (date, heure, lieu, type de voie, type d’usager, antagoniste place dans le véhicule, dispositifs de Lire la suite »

Le suivi des blessés dans leur parcours hospitalier

Le suivi des blessés dans leur parcours hospitalier permet non seulement d’améliorer le bilan lésionnel, de connaître les durées d’hospitalisation et le devenir du patient, mais aussi d’optimiser la qualité des données.
La concordance des données d’un service à l’autre est un bon indicateur de fiabilité Lire la suite »

Les victimes décédées

Les personnes décédées immédiatement sur les lieux de l’accident sont signalées par les équipes du Samu. Les unités de médecine légale font aussi partie du dispositif de recueil des personnes décédées.

Les rapports d’autopsie ou d’examen externe associés à des radiographies corps entier ou scanner Lire la suite »

Le traitement et la saisie des fiches

Les fiches sont classées par service.
L’équipe chargée de la saisie des données recherche sur chaque fiche les informations manquantes ou erronées.
C’est au moment de la saisie que les différentes fiches concernant la même victime sont regroupées sous le même identifiant. Lire la suite »

Autres sources de recueil

Les sources exploitées ci-dessous ont pour avantage de contenir des informations sur le lieu de l’accident, les circonstances de survenue, un aperçu sur le statut vital ou le lieu de prise en charge sanitaire. Lire la suite »

Confidentialité

Le médecin chargé de la collecte des données médicales nominatives ou du traitement des fichiers comportant de telles données est soumis à l’obligation du secret médical. Il en est de même des personnels qui travaillent à l’exploitation des données nominatives, ainsi que des personnels intervenant sur les matériels et les logiciels utilisés pour le recueil et le traitement des données.
Toutes les exploitations statistiques portent sur des données agrégées et anonymisées.